Fermoirs pour Bijoux

Comme pour les perles, le choix du fermoir est avant tout une question de goût. En général, un type de fermoir n'est pas réservé à une création spécifique et vice versa. Il est juste conseillé d'adapter la taille du fermoir à la taille et à l'épaisseur des bijoux.

Fermoir à vis

Comme son nom l'indique, le fermoir à vis se visse et comme il faut deux mains pour y arriver, il est surtout utilisé pour les colliers et non pour les bracelets. Il n'est pas non plus approprié pour des bijoux rigides construits avec du fil métallique car il se dévisse alors tout seul.

 

Fermoir à ressort

Le fermoir à ressort est le fermoir le plus utilisé. En rond ou en mousqueton (aussi appelé carabinier), il existe en argent, or, cuivre ou laiton. Il s'utilise pour tous types de bijoux - colliers, bracelets - en l'accrochant à un anneau, double de préférence. 

 

Fermoir en "T" ou fermoir "bâton"

Le fermoir en "T" ou fermoir "bâton" est composé d'un anneau et d'un bâton qui ressemble à un "T". Pour fermer les bijoux, il suffit de passer le bâton à l'intérieur de l'anneau. Ce fermoir original fait souvent partie intégrante du collier et est mis en valeur plutôt que caché. 

 

Fermoir "pression"

Le fermoir "pression" fonctionne selon le même principe que les boutons-pression. Il est utilisé soit pour des colliers, soit pour des bracelets.

Fermoir aimanté

Le fermoir aimanté est constitué de deux pôles d'un aimant qui s'attirent mutuellement. Ce type de fermoir permet une ouverture et une fermeture aisée des bijoux. Du coup, vous risquez aussi de les perdre facilement. 

Fermoir de boucles d'oreille

Fermoir dormeuse

Le fermoir dormeuse est un fermoir qui se ferme : il requiert une fermeture et une ouverture minutieuse de la boucle d'oreille. Peu de chance de la perdre !

Fermoir crochet

Aussi appelé fermoir américain, ce fermoir ne se ferme pas. Un simple geste suffit : l'accrocher au bout de l'oreille et le tour est joué. Cependant,elles risquent de tomber très facilement.

Pour approfondir

 
Pas encore de commentaire. Bientôt le vôtre ?