Fabrication de papier recyclé avec un tamis fait-maison

Fabrication de papier recyclé avec un tamis fait-maison Technique de fabrication  : 

Une technique de fabrication de papier recyclé avec un tamis fait-maison

Cette page a été élaborée à partir des informations fournies par l'association Planète Echo.

Nous trouverons les explications pour fabriquer nos feuilles en papier recyclé avec un tamis. La technique correspond à la méthode historique, toujours pratiquée dans les moulins qui fabriquent du "papier à la forme", pour reprendre la syntaxe adéquate. Elle demande un peu plus de savoir-faire, cependant le coup de main vient vite !...

En premier lieu, il s'agit de fabriquer le tamis et en second lieu, de savoir s'en servir.

Fournitures
Matériel
  • Pour 1 tamis fabriqué maison :
    • 2 châssis nus de 21x 15 cm environ (achetés dans un magasin d'arts graphiques) ou des cadres photos. Vous en transformerez un en tamis tandis que l'autre sera utilisé tel quel. NB : Lorsque vous maîtriserez bien la technique, passez à des formats supérieurs.
    • 1 morceau de moustiquaire de 1 m de long et de maille la plus fine possible (acheté dans un magasin de bricolage)
    • Quelques punaises (ou des clous de tapissier en laiton inoxydable)
  • Bassine assez grande pour pouvoir y plonger votre tamis
Consommables
  • Pâte à papier fabriquée par vos soins (voir la présentation générale sur la fabrication de papier recyclé)
  • Quelques morceaux de feutre de taille supérieure au tamis
  • Facultatif : des pigments ou un colorant
Comment faire ?

Fabrication d'un tamis

  • Découpons la moustiquaire au format de notre châssis en y ajoutant 5 à 6 cm (de chaque côté) selon l'épaisseur du cadre.

'un tamis

Crédit : Planète écho

'un tamis

Crédit : Planète écho

  • Centrons le châssis sur la moutiquaire et repliez les bords.
  • Bloquons avec les punaises.

 'un tamis

Crédit : Planète écho

  • Coupons l'excédent de moustiquaire pour faire de beaux angles.

'un tamis

Crédit : Planète écho

Fabrication des feuilles 

  • Dans la bassine, versons une dizaine de litres d'eau sans la remplir complètement.
  • Versons-y trois ou quatre bonnes poignées de pâte.
  • Pour teinter la pâte, versons quelques pincées de pigments naturels dans la bassine et mélangeons jusqu'à obtenir une pâte homogène.
  • Prenons le tamis et déposons dessus, côté tamis, le deuxième châssis.
  • Tenons fermement ces deux éléments et les bras tendus, plaçons-les le long de la bassine face à nous. 

'une feuille

Crédit : Planète écho

  • Posons doucement la forme au fond de la bassine en la maintenant horizontalement . 
  • Remontons délicatement la forme, et sortons-la de l'eau tout doucement sans faire de grands gestes.

'une feuille

Crédit : Planète écho

  • Attendons quelques instants que l'eau s'écoule à travers le tamis. Nous rassemblons ainsi les fibres de cellulose au-dessus du tamis. 

'une feuille

Crédit : Planète écho

  • Enlevons le cadre et recouvrons la feuille d'un morceau de feutre. 

'une feuille

Crédit : Planète écho

'une feuille

Crédit : Planète écho

  • Retournons l'ensemble et posons-le sur la table. 
  • Avec l'éponge, récupérons le maximum d'eau en tapotant le tamis et en appuyant dessus pour augmenter la cohésion des fibres.

NB : ne faisons pas de mouvements latéraux car les fibres risqueraient de glisser et la feuille serait alors abîmée. 

'une feuille

Crédit : Planète écho

  • Retirons un maximum d'eau pour accélerer le séchage de la feuille.
  • Lorsqu'il n'y a plus d'eau qui traverse, soulevons le tamis délicatement. La feuille doit se détacher du tamis et rester sur le feutre. 

'une feuille

Crédit : Planète écho

  • Laissons sécher.
  • Lorsque la feuille est totalement séche, enlevons le feutre.

NB : la barbe (terme utilisé pour parler des bords filandreux de la feuille) risque de rester sur son support et de provoquer des déchirements. Soulevez donc la feuille délicatement.

  • Nous pouvons ainsi fabriquer des feuilles à la chaîne. Toutes les deux ou trois feuilles, n'oublions pas d'ajouter une poignée de pâte dans la bassine pour que la quantité reste constante. En effet, l'épaisseur de la feuille dépend de la quantité de pâte présente dans la bassine et de la rapidité du mouvement.
Astuces
  • Remplacez la moustiquaire par un morceau de grillage fin en plastique vendu dans les quincaillerie, jardinerie ou magazins de bricolage.
Pour approfondir

 
3 commentaire(s) de BlueNautes
Incognito
vendredi 4 janvier 2019
Incognito :

C'est clair et net, bonne explication

Signaler

Altib
lundi 19 novembre 2018
Altib :

C'est simple , c'est clair , fiche technique est par mes petits utilisable par les enfants . Merci .

Signaler

Incognito
jeudi 14 juin 2018
Incognito :

Jadore je vais en faire, je vous remercie beaucoup pour ce partage.

Signaler