Aline Dewilde

Aline Dewline, responsable d'un site marchand spécialisé dans le patchwork.

Vente

Rencontre

J'ai eu Aline Dewilde au téléphone, une passionnée de patchwork qui en a fait son métier en ouvrant un site de vente en ligne de tissus. Elle nous fait découvrir son univers.

Bluemarguerite : Comment avez-vous découvert le patchwork ?
Aline Dewilde : Dans un club spécialisé dans le patch, près de Mâcon (département de la Saône-et-Loire). Je m'y suis inscrite en 2001 avant d'avoir des enfants, et j' y  ai appris toutes les techniques de base. Je trouve que c'est plus facile d'apprendre la patchwork dans un club, ou une association, que toute seule.

BM : Qu'est-ce qui vous attire dans le patchwork ?
Aline Dewilde : J'aime les différentes techniques, la minutie qu'exige le patchwork, les couleurs, le résultat final, la convivialité du travail en groupe … C'est une passion donc difficile pour moi d'expliquer !

BM : Quelles techniques préférez-vous ?
Aline Dewilde : Je préfère les techniques traditionnelles aux techniques contemporaines. La technique du Piécé est pour moi le vrai patchwork. J'aime aussi la technique de l'appliqué japonais qui donne un très beau résultat.

BM : Qu'est-ce qui vous a poussé à créer votre site "1000 patch"?
Aline Dewilde : Parce que j'ai 3 enfants, je voulais rester à domicile pour m'occuper d'eux et avoir en même temps une activité professionnelle. J'ai créé le site "1000 patch" en 2007 après mon congé parental. La vente en ligne de tissus me permet de rester près de ma famille et de faire de ma passion mon métier.

BM : Quels conseils donnez-vous à celles qui désirent s'aventurer dans le patchwork ?
Aline Dewilde : D'abord, bien s'équiper. C'est un mauvais calcul que de se lancer sans bon matériel car le travail sera plus difficile et le résultat décevant. Dépenser au minimum 30 euros de tissus pour commencer. Débuter par une petite réalisation plutôt qu'une grande sinon on risque d'abandonner trop rapidement. Apprendre dans un club spécialisé car toute seule on peut vite se décourager. Être accompagnée de 2 ou 3 ouvrages en route pour que ce soit moins rébarbatif. Enfin, être patient ! Ne pas vouloir finir avant d'avoir commencé.

BM : Quelles sont les fournitures indispensables ?
Aline Dewilde : Les fournitures pour débuter en patchwork sont :

  • aiguilles à broder
  • planche à découper
  • cutter rotative pour tourner facilement autour du tissu,
  • règle,
  • fil coton pour coudre,
  • tambour à quilter (cercle) pour le matelassage
  • molleton
  • tissus

BM : Pour la création de vos patchworks, où puisez-vous toutes vos idées ? 
Aline Dewilde : Je m'inspire beaucoup des Salons Créatifs et des tissus japonais. J'en importe moi-même du Japon. Ils se distinguent par leur type de tissages, leurs couleurs aux tons éteints - taupe, vieux rose, gris, noir, marron - et leur style romantique, fleuri, peu coloré. Bien que plus chers, les miss qui font du patch aiment en commander pour leur qualité. Je choisis les tissus que je vends en fonction de ce que j'aime et selon les goûts et les demandes des clientes.

BM : Combien de temps consacrez-vous à la réalisation d'un patchwork ?
Aline Dewilde : Comme je fais du patch à la main, réaliser une grande pièce demande beaucoup de temps. Par exemple depuis 18 mois, je travaille 2 h par soir sur un dessus-de-lit en patchwork piècé, de 240 x 240 cm (j'en suis à la phase finale), il est composé de rosaces quiltées au milieu de chaque bloc écru . Pour les petites pièces, je compte 1 mois environ. Je préfère travailler à la main parce que le rendu est parfait, les coutures sont impeccables. J'utilise la machine uniquement lorsqu'il faut réaliser des bandes droites ou des carrés, car c'est une perte de temps de le faire à la main.

BM : Le patchwork relève d'une passion pour vous, en avez-vous d'autres ? 
Aline Dewilde : Pas spécialement, je me consacre entièrement à mon activité, je n'ai donc pas le temps d'en avoir d'autres. (rires)

BM : Merci beaucoup Aline.

Kahina
Décembre 2010