Caroline Venencie-Menard

Couturière autodidacte, Caroline, plus connue sur la blogsphère sous le nom de Kallou, crée un univers enfantin rempli de doudous et d'accessoires de puériculture.

Contact

Vente

Rencontre

A l'occasion de la réédition de "Couture pour bébé et sa maman" et de la sortie de son nouveau livre " Doudous à coudre et à câliner", j'appelle Caroline, encore pour quelques semaines aux Etats-Unis. Ayant déjà répondu à une interview en 2009, Kallou revient rapidement sur son parcours avant d'aborder son sujet de prédilection, la couture.

Blue Marguerite : Etes-vous couturière de formation ?
Kallou : Non, je suis architecte DPLG expatriée aux USA où mon diplôme n'est pas reconnu ! C'est en faisant ma robe de mariée avec ma belle-maman que je me suis intéressée à la couture. J'ai appris à coudre grâce à des tutos bien expliqués et très ilustrés trouvés sur le net ou dans des livres. Jeune maman, j'ai fait mes premiers pas en confectionnant des choses qui ne se voyaient pas, les couches lavables. Et puis j'ai inventé des doudous et toutes sortes d'articles pour bébé.

BM : Comment a débuté votre collaboration avec les éditions Tutti Frutti ?
Kallou :
Active sur les réseaux sociaux, présente depuis des années sur la blogsphère, j'ai créé ma société, Les Moutons de Kallou, pour commercialiser mes créations. Grâce à un jeu concours que j'organisais sur mon blog, les éditions Tutti Frutti m'ont repérée et approchée pour réaliser un ouvrage consacré à la couture pour bébé. L'idée m'a tout de suite séduite.

BM : Après le beau succès de "Couture pour bébé et sa maman", votre deuxième livre est consacré à la confection de doudous. Pouvez-vous dévoiler quelques-unes de vos astuces et plus particulièrement pour les couturières débutantes ?
Kallou :
Pour réaliser un doudou, il faut souvent faire un appliqué. Voici 5 conseils :

  • Pour éviter que le motif ne bouge au fur et à mesure de la couture, appliquez un entoilage thermocollant double face auparavant.

  • Pour faire un appliqué sur tissu fin ou extensible, ou même une cotonnade moyenne, j'aime mettre un intissé sous mon tissu.

  • Pour faire un appliqué sur un tissu pelucheux (éponge, flurr, minkee), en plus de mettre un intissé sous le tissu, il vous faudra mettre un intissé soluble sur le tissu, entre votre tissu pelicheux et vos formes.

  • Pour éviter les surépaisseurs de couture dues aux points aller et retrour, je commence toujours mon appliqué sans point de blocage, puis au moment de finir ma forme, je passe sur mon point de départ et je finis par un point de blocage aller-retour.

  • Il existe des pieds de biches spéciaux pour les appliqués, totalement transparents et complètement ouverts, qui facilitent beaucoup le travail.

BM : Quels types de tissu utilisez-vous le plus fréquemment ?
Kallou : Pour mes doudous le plus souvent du velours de coton car il a l'avantage d'être naturel et d'être très doux. Le choix du tissu est très important dans un projet, il peut lui donner tout de suite du cachet ou a contrario le desservir. Si vous n'avez pas de magasins près de chez vous, cherchez sur internet, il y a de très bonnes boutiques de tissus, comme Motif Personnel ou encore Design by me, et des merceries comme Entrée  des Fournisseurs. J'utilise également de l'entoilage thermocollant ou du molleton pour consolider ou rigidifier certaines parties de mes ouvrages et des intissés pour les appliqués.

BM : Avez-vous des projets ?
Kallou : Ecrire un troisième livre avec les éditions Tutti frutti, avec peut être des patrons d'habits pour les petits ! En attendant les miens, je recommande ceux de C'est dimanche, créés par des religieuses et en vente sur internet ; Ils sont très bien coupés et très bien expliqués.

Mai 2012
Gwendoline

Les bonnes adresses de Kallou

Motif personnel :  http://www.motifpersonnel.com
Design by me :  http://www.designbyme.be/blog 
Entrée des Fournisseurs :  http://www.entreedesfournisseurs.fr
C'est dimanche : http://cestdimanche.bigcartel.com