Nathalie de Laval

En parallèle des vidéos d'activités manuelles à faire en moins de 5 minutes pour enfants qu'elle prépare et anime, Nathalie ouvrira une boutique de loisirs créatifs à Paris à la rentrée 2010.

Site

Boutique

Rencontre

BM : Sur votre site, vous proposez de nombreuses activités manuelles sous forme de vidéos aux enfants. Est-ce votre métier ?
Nathalie : J'ai effectivement travaillé longtemps pour une émission de la chaîne M6 dont le principe était de proposer une activité manuelle à faire en moins de 5 mn. J'étais chargée de trouver les idées et de les préparer. Lorsque cette émission s'est arrêtée en 2008, nous avons décidé avec la société de production (Loadings) de continuer ces reportages pour enfants de bricolages très rapides.

BM : Avez-vous toujours travaillé pour les enfants ?
Nathalie : J'ai commencé par modeler des caricatures en bijoux puis je me suis dirigée vers la décoration. Les aléas de la vie m'ont conduite à frapper à la porte d'Astrapi (magazine pour enfant des éditions Bayard), où j'étais chargée d'inventer des bricolages. J'ai continué mon travail chez M6, dont les bureaux étaient à l'époque juste en face de ceux de Bayard Presse.

BM : Vous naviguez dans l'univers de l'enfance. Ces eaux vous attirent ?
Nathalie : Inconsciemment, peut être. Il est vrai que j'aime particulièrement détourner les objets en jeux. Mais mes transformations ne sont pas exclusivement réservées ou dédiées aux enfants. J'invente aussi beaucoup d'objets utiles par "nécessité", pour répondre à des besoins que je ressens au quotidien.

BM : Vos objets, souvent pratiques, sont souvent fabriqués à partir d'autres objets récupérés.
Nathalie : Avant de mettre un objet ou un emballage à la poubelle, je me demande toujours ce qu'il pourrait devenir. Je m'inspire beaucoup en regardant le mécanisme d'autres objets, la façon dont ils ont été fabriqués. Je prends des idées partout pour transformer mes objets récupérés.

BM : Est-il nécessaire de regarder ce que font les autres, de partager, pour créer ?
Nathalie : Oui, je le pense. Personne n'invente jamais tout à fait quelque chose. Je ne fais pas partie des personnes qui gardent comme un précieux trésor leur savoir-faire, leurs techniques de fabrication, leurs bonnes adresses et les bons tuyaux. Au contraire, j'aime transmettre, échanger.

BM : J'en profite alors pour vous demander des bonnes adresses que vous aimeriez faire découvrir.
Nathalie : J'aime l'Art Brut. Je conseillerai donc de visiter le Musée de la Halle Saint Pierre à Paris, de découvrir le travail d'Annette Messager, et de voyager dans l'univers incroyable de La Fabuloserie, créée et façonnée par des personnes simples, toutes "bricoleuses de leur rêve".

BM : Merci

Gwendoline
Juin 2010

Découvrir l'espace de Nathalie >>>